Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

pparis

Membres
  • Compteur de contenus

    2 674
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    France

Tout ce qui a été posté par pparis

  1. Il y a déjà eu une discussion à ce sujet. Mais le mieux c'est peut être de suivre une formation !
  2. Intéressant, oui ! Et il était temps. On peut raisonnablement s'interroger sur les raisons d'un tel débat. Sans doute pour clarifier un certain sentiment d'injustice/ partialité ressenti par les contributeurs dont je fais partie. On peut comprendre qu'un certain "French Basching" quasi systématique même s'il est habilement manié par le biais de petites phrases devient irritant à la longue et provoque des débordements ...
  3. Toujours la même chose. Des sous entendus bien gras. S'ensuivent des réactions souvent modérées par ailleurs puis viens la fermeture inéluctable . Effectivement ça devient saoulant à la longue ...
  4. Quel dommage, encore un plongeur hors pair que nous n'aurons pas le privilège de recevoir dans nos structures ...
  5. pparis

    Epreuves Dive Master

    Amusant en tout cas !
  6. pparis

    PE40 sans PA20

    Il y a eu un problème , si oui ; Il faut lever le mystère ... Ta place dans la palanquée quelle est elle ?
  7. pparis

    Science et décompression,

    C'est effectivement intéressant. Néanmoins en parcourant l'étude, je n'arrive pas à mettre la main sur l'état initial des sujets en terme de niveau bullaire, plus précisément à savoir si ces résultats ont été saisis au decours de plongées simples , isolées , successives, multiples ...
  8. En gros si ton besoin de respirer se présente après la dette d'oxygène et bien c'est la syncope dont la durée peut-être très courte mais néanmoins suffisante pour entraîner la noyade car la reprise respiratoire va probablement se déclencher pendant la phase d'inconscience, D'ou l'abandon de techniques comme l'hyperventilation ...
  9. Gonfler les poumons pour descendre à 3.6m augmente considérablement ton volume ( Archimede ) ce qui t'oblige naturellement à lutter pour te maintenir fond. Il s'en suit une diminution de ton potentiel apnée. Une inspiration normale devrait suffire à te rendre plus à l'aise. Maintenant l'apnee ne s'invente pas et il y a un apprentissage qui parfois va à l'encontre des idées reçues ... Une séance découverte dans une structure te donnerait des éléments...
  10. https://www.google.com/url?q=https://www.associations.gouv.fr/IMG/pdf/guide_du_benevolat.pdf&sa=U&ved=2ahUKEwibnITw8MTlAhVx5eAKHcrtDzMQFnoECAsQAg&usg=AOvVaw0_suoVl-6cx4vlvhFSiRBx
  11. pparis

    Science et décompression,

    Voila maintenant plus d'un siècle qu'un certain J.S Haldane se penchait sur le problème ... Retour aux origines avec cette intéressante publication ! https://www.plongee-plaisir.com/fr/haldane-le-point-sur-ses-travaux/
  12. Dans le cadre d'une prevention réellement efficace, on peut raisonnablement imaginer que la fermeture arbitraire d'une discussion n'a plus lieu d'être ...
  13. pparis

    Science et décompression,

    Voici 2 citations intéressantes sur le sujet par deux personnalités spécialistes de la décompression . Même si ces conclusions datent un peu ne sont elles pas toujours d'actualité ? La première par JM Belin dont on peut retrouver certains articles sur le site de la plongée souterraine. Il a en outre défini les procédures de décompression lors de l'expédition "Coelacanthes" avec Ballesta. "Les résultats issus des tables et calculateurs permettent aux plongeurs de gérer leur décompression. Ces résultats semblent donner satisfaction même si la démarche suivie est souvent très éloignée de la physiologie humaine. Voici une partie des incertitudes fondamentales non encore élucidées. L'Oxygène est toxique mais nous ne savons pas vraiment pourquoi. L'Azote peut avoir un effet narcotique mais la cause exacte demeure inconnue. Les changements de gaz peuvent provoquer des troubles méconnus. Les quantités de gaz absorbées et restituées ne sont pas vraiment connues. La diffusion interne et cutanée n'est pas quantifiée. Quelle est la bonne procédure de remontée ?" Nous ne disposons actuellement que de moyens détournés permettant d'obtenir les résultats ( approximatifs ) souhaités." La seconde par JC Le Pechon, enseignant en DU Hyperbare, membre de MEDSUBHYP, concepteur des tables DORIS. "Pour l'instant, aucune solution théorique n'a pu remplacer un modèle approximatif dont les paramètres de remontée sont ajustés pour coller aux observations empiriquement validées. Arrêtons d'enseigner comme des dogmes au plongeur de base, des modèles de calculs qui ne supportent pas l'analyse scientifique. Contentons nous de bonnes procédures dont l'utilisation soit simple, sans sources d'erreur pour l'utilisateur. Peu importe le support mathématique."
  14. Sinon à part ça ,comment as tu été reçu dans ce centre Français ?
  15. Fuerteventura Diving sont CMAS.
  16. La conclusion de Jacques Vettier dans la discussion de 2006 n'a pas pris une ride !
  17. J'ai connu cette époque, mais 93 m en toute lucidité quand même ... !
  18. Une idée Mr Dugay ! Viens plonger chez nous, après tu pourra te faire une idée ( peut être moins négative, en tout cas plus objective cette fois .... )
  19. Ça serait pas un tantinet hors sujet tout ça ?
  20. Ça doit même être un peu lassant à la longue !
  21. Pour mémoire voici le contenu du MFT concernant cette épreuve et sa justification ... EPREUVE N°7 – Epreuve de descente, stabilisation et vidage de masque à 40 m : (Coefficient 2) Description : C’est une démonstration technique sans rapport direct avec une situation réelle. Il s’agit pour le GP de démontrer sa capacité : à maîtriser la technique permettant de descendre de 3 m à 40 m en position verticale tête vers le bas sans vriller et à se stabiliser sans délai à l’issue. à rester stabilisé durant toute la phase au cours de laquelle il enlève, remet et vide son masque. Elle permet, par la réalisation d’un geste technique imposé, d’évaluer la maîtrise de sa ventilation, de son équilibre, de sa propulsion et de la gestion de son stress dans cette situation particulière.
×
×
  • Créer...