Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Ouf !!


NOUMEA
 Share

    Recommended Posts

    LES NOUVELLES CALEDONIENNES – JEUDI 27/12/12

    Christian et Sophie, deux plongeurs chevronnés, ont passé plus de six heures dans l’eau à la dérive avant d’être repêchés par les sauveteurs de la SNSM à près de 7 kilomètres de la passe de Dumbéa. Ils manquaient à l’appel à la fin de leur plongée.

    «Le plus beau cadeau de Noël que l’on puisse faire à un sauveteur ! » Les anges gardiens de la mer, les membres de la SNSM, ont été plus que gâtés en cette fin d’année. Leur cadeau ? Avoir retrouvé vivants et en bonne santé deux plongeurs disparus depuis plus de six heures, juste avant la tombée de la nuit.

    Christian, retraité de l’armée de l’air, et Sophie, contrôleuse aérienne à l’aéroport de Tontouta, sont sains et saufs. Leurs proches peuvent être rassurés. Disparus à l’issue d’une plongée dérivante au mur des Loches (passe de Dumbéa), ces deux plongeurs chevronnés du Club sportif artistique de Nouvelle-Calédonie (Csanc) ont été découverts à 18 h 23 très précisément, à plus de 4 nautiques (7 km) de la passe extérieure de Dumbéa. « Nous n’avons pas eu peur des requins, affirmait Sophie avec un immense sourire bordé de larmes, à son arrivée sur la terre ferme. Hier soir, nous n’étions ni affamés ni assoiffés. »

    Christian, après avoir maintes fois remercié l’ensemble des secours, ne pouvait s’empêcher de refaire l’histoire.

    « Nous n’étions vraiment pas loin de tous ceux qui nous recherchaient. Nous avons essayé de faire des signes avec notre miroir, mais le soleil était du mauvais côté. » Avant de conclure, en rigolant : « J’adore la mer, mais je pense que je n’irai pas me baigner avant deux ou trois jours...»

    Une seule question sur toutes les lèvres : à quoi peut-on penser dans ces moments-là ?

    « Aux gens qu’on aime, à mes enfants, bien sûr, répond Sophie sans détour. « Je sais que j’avais pas fini de faire ce que je devais faire sur cette terre, alors j’ai tenu bon. Je commençais quand même à fatiguer à la fin. »

    Hier, à la mi-journée, à la sortie de la passe de Dumbéa, le navire Dolphin duquel ils avaient sauté une heure plus tôt, n’a pu les localiser à la surface à l’heure convenue. Un phénomène fréquent lors de plongées dites dérivantes. Après les avoir cherchés jusqu’à 13 heures, « comme le veut le protocole », précise le directeur de plongée, les membres du club ont prévenu le poste de secours en mer (MRCC).

    Bonheur. « Ce matin-là, la météo était calme, constate le directeur de plongée. Christian et Sophie sont des plongeurs autonomes en binôme de niveau 2. Ils ont des années d’expérience en plongée.

    « Dans ce cas là, il faut rester en surface et ne jamais lutter contre le courant. »

    Hier matin, le directeur de plongée du CSANC a lui aussi retrouvé à la surface quatre plongeurs qui n’appartenaient pas sa palanquée. « Avec le courant, on ne sait jamais où l’on va remonter exactement, c’est comme ça. Nous allons en tirer des enseignements. »

    Dans le milieu des secours en mer, le directeur départemental, Patrick Gillet, n’était pas peu fier de ses hommes. « C’est un bonheur absolu, un travail d’équipe avec le MRCC », dit-il. Charles, membre de la SNSM, était à bord. « Je les ai repérés à 500 mètres, ça m’a donné une de ces pêches, c’est magnifique ! »

    Un sacré soulagement

    Hier à 18 h 23 très précisément, le directeur du MRCC, Marc Bonnafous, était au téléphone avec Patrick Gillet, délégué départemental de la SNSM. Alors qu’ils établissaient un plan d’attaque pour le lendemain, ils ont entendu, ensemble, le message suivant sur leur VHF : « On les a retrouvés ! » « À la tombée de la nuit, se souvient le patron du MRCC, j’ai dit aux sauveteurs de ne pas lâcher. Il y vait plus de 3 mètres de creux. Ils sont restés et ils les ont trouvés. C’était limite ».

    De leur côté, les naufragés pensaient passer la nuit dehors. « On s’y était préparés mentalement, explique Sophie. Et puis on a vu les secours se rapprocher. Je remercie tout le monde, vraiment ! »

    Une organisation bien rodée ; Depuis hier après-midi, le MRCC avait déployé un important dispositif de recherche sur zone. Des membres de la SNSM sillonnaient les lieux à bord de leur canot SNS 270 Croix du Sud, accompagnés du navire Homer, qui dessert le ponton de la passe de Dumbéa. La vedette de la brigade nautique côtière a transporté plusieurs plongeurs militaires spécialisés. Pendant ce temps, deux hélicoptères Ecureuil de la section aérienne de gendarmerie faisaient des allées et venues dans les airs. En fin d’après-midi, un hélicoptère Puma de l’armée de l’air devait prendre le relais.

    Link to comment
    Share on other sites

    A Dubois P

     

    Bon comme je veux rester encore un moment sur le territoire, moi je ne vais pas plaisanter avec ces chose là ! :hehe:

     

    Mais bon...

     

    C'est un club affilié à la Fédération des Clubs Sportifs et Artistiques de la Défense (donc l'armée).. alors se moquer c'est vraiment pas bien....:devil:

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est la rançon de la plongée dérivante, le hasard de la remise en surface.

     

     

    ouais,

     

    si tu veux, hein

     

    mais ton hasard, alors :)

     

    parce que des plongées dérivantes, il s'en fait tous les jours et elles ne se terminent pas toutes comme ça.

     

    Parmi les criteres imposés par le centre que j'ai fréquenté à Mayotte, il y avait la durée (au bout de 55 minutes, il voulait voir le parachute et au bout d'une heure, tout le monde était à la surface).

    la dérivante se pratiquait toujours interieur lagon, (meme en direction de l'exterieur, mais sans jamais en sortir ou alors en restant sur le platier)

     

    parachute obligatoire

     

    et parfois, quand il y avait du jus, il nous demandait de ne pas dépasser tel repère ou tel autre repère (pour ne pas nous faire embarquer)

    et l’après midi, la plongée était finie à 16h00. cela pouvait laisser le temps de rechercher une palanquée, de faire venir du monde, d’être efficace avant que la nuit ne tombe et complique tout ça

     

    apres, tu peux rajouter des fumigènes, un sifflet efficace, un phare, la radio Nautilus etc...

     

    dans un endroit où la nuit tombe vers 17h30, où la prédation regne la nuit (les requins), il vaut mieux mettre toutes ses chances de son coté ;)

     

    J'etais alors au Lambis, chez Michel (chez qui j'ai fait environ 300 plongées et où je n'ai jamais rencontré ce genre d'incident)

    Link to comment
    Share on other sites

    Effectivement, le hasard se maîtrise dans ce type de conditions, mais je ne voulais pas polémiquer sur un incident qui aurait pu connaître une autre issue. Comme toi, je pense qu'il doit y avoir un cahier de charges mis en place et je rejoints la discussion sur la prise de parachute le plus tôt possible et profond ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 47
        https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/un-prestataire-de-plongee-perd-11-plongeurs-en-mer-899854.html?fbclid=IwAR3469cAvVn7zDTETe1rsjsZ_hMR2iW5FJUF3Ylwi8m2Dc-dzEVfzRl3fOA
      • 12
        Eeeenfin, j'ai craqué et passé mon niveau 1 à l'île de la Réunion la semaine dernière ! J'avais fait juste avant un baptême en piscine à Boulogne :p Cela fait au moins 20 ans que je voulais plonger...et c'est chose faite.   Moi et la photo, nous faisons deux, donc il était important de pouvoir concilier les deux dès mes débuts...chose faite ! (mais pas évidente lol)   Rêver de plongée la nuit, le bonheur Et ravi d'être sur le forum.   Ploufffff
      • 43
        Hier sur eBay je me suis acheter une GoPro H3+ Black édition...tenez vous bien à 336€ frais de port inclus.   Certes elle viennent de Hongkong et le shop est en Australie, mais le gars a plus de 20 000 ventes avec 99.6% de notes positive.   Si tout va bien y'a pas de frais de douane bla bla bla.   Je vous tiens au courant, elle doit arrivée entre le 9 et le 15 janvier   http://www.ebay.fr/itm/SALE-NEW-GOPRO-HD-HERO3-BLACK-EDITION-HERO-3-PLUS-VIDEO-CAMERA-CAMCORDERS-/321201444359?pt=
      • 28
        DUBAI (Reuters) - L'Egypte des Frères musulmans est ouverte aux touristes étrangers qui souhaitent consommer de l'alcool et se prélasser en bikini sur les plages, a déclaré dimanche le ministre égyptien du Tourisme, Hisham Zaazou.   http://actualite.portail.free.fr/insolite/05-05-2013/bikinis-et-alcool-sont-les-bienvenus-en-egypte/
      • 27
        Apès deux ans de travail, des interrogations, des stages supers, des moments de dépit , des DTH, des remontées rapides, des remontées lentes, des saturations des désaturations, des frustrations, des cours au tableau, après être passé à la moulinette du stage final , lorsqu'on cite ton nom pour aller chercher un beau diplôme, là OUI tu pousses un GRAND OUF ! ... me voilà meufin !
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.