Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

La plongée après moules/frites a-t-elle un avenir ?


LaMahie

Recommended Posts

N'êtes vous pas comme moi, étonnés de tant de trollitudes estivales? D'aucuns les mettent sur le compte de la canicule. Soit! Mais, quand on vit dans une contrée reculée, à l’abri des flambées du thermomètre, mais pas des systèmes dépressionnaires, comment faire pour se mettre au diapason ? Digresser m'avait semblé une bonne solution. :nerveux:

 

Quand le sujet était « la sécurité en Asie », sujet lancé par un petit gars bien déterminé à faire sa pub auprès de potentiels clients débutants mus par l'envie de gagner les eaux coralliennes, mais n'acceptant l'avis que de BESS2, il m'avait semblé de bon ton de passer à autre chose, ce qui en ces temps de pop corn trempé de binouze ne devait étonner personne. Mauvais temps et repas du soir furent donc évoqués sur son fil, le malotru m'invitant aussi virtuellement que rapidement à reprendre une portion de frites, tout en veillant à ma ligne, le lestage, sinon, risquant d'en prendre un coup ! :vexe:

 

Depuis le bannissement du saligaud a lavé l'affront ! L'heure de la revanche avait néanmoins déjà sonné. Oh, pas la revanche de l'atteinte de l'image... non, plutôt la revanche sur les déconvenues météorologiques estivales bretonnes. :demon:

 

Par ici, les locaux se vantent bien souvent, en l'affichant parfois sur des tee-shirts de bon aloi : « en Bretagne, il ne pleut que sur les cons »...

 

...

 

Eh ben, cette année, je me suis sentie sacrément conne bien des fois, et pendant plusieurs mois d'affilé.... :(

 

Samedi en huit, la canicule venant effleurer nos rivages : nous programmons une « One tank, Two dives ». Les profondeurs n'étant pas vertigineuses aux abords de Groix, une 15 litres devait permettre de tenir le week-end ! Je gagne le coup de soleil de l'été à surveiller le zodiac en cale, le temps (long) de la réparation de la nourrice, m'angoissant à l'idée qu'ainsi exposées sur le caoutchouc noir de l'embarcation, les 15 litres ne se mettent à se fissurer, pire : à exploser ....

 

La traversée dévoile des vagues, de la houle, et parfois des déferlantes ! Étranglée dans ma 7mm + 5 mm, la mise à l'eau est une délivrance.... mais la visi n'est pas au rendez-vous....Dans ces conditions, la bonne distance entre les binômes est réduite à mes capacités d'apnée, poumons vides : soit 60 cm à tout casser !! :rolleyes: La troisième plonge de la saison est un fiasco. Au bout de 20 minutes mon binôme, aux palmes argentées qui disparaissent en moins de deux dans la verdeur de l'eau hyper-particulée, me signe la fin de la plongée. Pas bête comme idée.... pas un de nous n'a osé allumer son APN ou déclencher un seul coup de flash. Nous nous sommes surveillés sans arrêt. Seuls quelques petits poissons intrigués sont venus vérifier à la va-vite l'origine de nos bulles. « Coupez! On la recommencera ! ». Au retour, c'est guère mieux. Nous voilà contraints de changer de cale pour sortir le bateau, sans prendre le risque de l’abimer ni celui d'estropier les nageurs venus en masse sur la cale, fuir les amas d'algues arrachées du fond et recouvrant maintenant les eaux du port et du rivage.

 

Oubliée, la plongée du dimanche ! Revenue la dépression neuronale ... combattue vaillamment à coups de cigarettes, de lectures forumesques pleines de Pop corn et ... de moules frites.

 

Négligés les conseils défaitistes de notre fourgueur habituel de boutanches qui doute de l'amélioration des conditions pour les jours suivants.

 

Mercredi : retour sur les lieux du crime.

 

Là, se pose la question essentielle de ce CR : «Y-a-t-il un avenir pour les plongées après moules/frites ? ». Question devenant même fondamentale pour nos amis chtis, leur avis m'intéresse ! Quelque soit leur niveau ou nombre de plongées de l'année...

 

A la mode des épisodes de Colombo, tuons le suspens dans l'oeuf : ma réponse est - oui !

 

Coups d'oeil sur trois sites de la côte Nord de Groix. Du zodiac, nous parvenons sans difficulté à repérer les barres de Stan Verec, des Pyramides et de Kelhuit ... pour jeter notre dévolu sur le petit sec de Kelhuit (autrement appelé Tahiti Beach – ça fait rêver hein? :hehe: ).

 

Visibilité plus que correcte : 3 mètres selon mon binôme, 5 selon moi. Question évaluation des distances, les filles ont toujours tendance à en rajouter (erreur qui explique aisément les disputes conjugales quand Madame sert de copilote, mais qui, dans d'autres circonstances, peut être largement profitable aux Messieurs...). Habituée aux brumes de la myopie, je trouve cela parfait ! Aussi tente-je une photo pour le thème du mois « lumière naturelle » [PUB] et me gausse sous l'eau devant le résultat !!

 

Le sec de Kelhuit, souvent négligé, est une petite merveille qui réserve toujours son lot de surprise. Ne parlons pas des vieilles grassouillettes, des congres cachés dans les failles, des tourteaux qui mettent en appétit, des araignées agiles et des étrilles aux yeux diaboliques. Il-y-a en partout (et sont bien visibles). Au pied du sec, quelques petites gorgones abritent des nudibranches mimétiques et leurs pontes. Quittant la face Est de ce triangle sous-marin, la façade suivante réserve quantité de petites femelles tripterigions. Laissant mon binôme la tête enfouie dans une faille à tirer le portrait du seul mâle repéré, je m'intéresse à une des femelles. Enfin, le pensé-je, car pas de ligne bleue caractéristique, des plumeaux sur la tête et tout près... un mâle entièrement jaune !

 

L'une des découvertes de la journée : Blennie pilicornis, ou blennie jaune (trouvé sur le site de Zesea dans les poissons méditerranéens et dont Weinberg limite la présence en Atlantique aux côtes basques).

 

 

P1000104retp.jpg

 

 

(le portrait de Madame)

 

P1000107retp.jpg

 

Non loin, une faille abrite nombre de lieux et de tacauds juvéniles, outre des bambins de coquettes. Sur la roche, les gobbies léopard se montrent peureuses, les galatées discrètes, quelques étoiles se repaissent sur des lits d'alcyons, seuls quelques inachus, habituellement casaniers, se baladent loin de leurs anémones.

 

 

P1000111retp.jpg

 

 

Après un petit coup d'oeil sur mon SilverDiver, je me rapproche à nouveau du sec, et distingue les mouvements fluides d'une crevette periclimenes en surface d'une anémone verte. Cela fait plus de deux ans que nous en cherchons vainement dans toutes les anémones viridis du coin et celle-ci m'invite tout simplement à la rejoindre !

 

 

P1000118retp.jpg

 

Pas facile, de sortir un cliché convenable tant les tentacules des anémones sont mouvantes! Une periclimenes seule n'aurait aucun sens, le binôme avisé, nous entamons des recherches plus précises, rapidement couronnées de Gloire : non loin, tout une tribu s'étale dans une vingtaine de viridis regroupées.

 

 

 

P1000123retp.jpg

 

Et cette fois, je trouve bien moins drôle quand mon binôme argenté me signe la fin de la plongée. En remontant, je coupe le flash dans la précipitation pour tenter une lumière naturelle en raz de surface. Bof, ça ne servira pas de [PUB] pour le thème du mois, mais c'est tenté !

 

 

P1000126retp.jpg

 

 

 

Moralité : goinfrez-vous de pop corn, pintez vous à la binouze, gavez vous de moules/frites, et en toutes circonstances, gardez espoir : comme les hommes, la mer réserve toujours (-parfois-) son lot de (bonnes) surprises !

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 152
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Moralité : goinfrez-vous de pop corn, pintez vous à la binouze, gavez vous de moules/frites, et en toutes circonstances, gardez espoir : comme les hommes, la mer réserve toujours (-parfois-) son lot de (bonnes) surprises !
C'est vrai que la mer réserve toujours son lot de bonnes surprises. Ce matin, plongée sans visibilité au pied du fort de Chavagnac. Avec le temps de ces derniers jours et le vent résiduel, pas question de sortir de la rade. On se met à l'eau avec mon binôme, lui décidé à retrouver sa lampe perdu quelques jours plus tôt sur ce même site.

Après 45 minutes de plongée certes agréable mais sans grande surprise (quelques vieilles dormant sur des cailloux au milieu des algues rouge), au moment où je vais signifier la fin de plongée, un Saint Pierre se place dans le halo du phare de mon binôme. Pas de photo, le matos était déjà plié. Mais une belle image dans la tête.

Et pour couronner le tout, de retour sur le bateau, mon binôme apprend qu'une autre palanquée à retrouvé sa lampe.

Link to comment
Share on other sites

:love:

je savais bien que tu finirais par nous parler comme on en avait besoin !!!!

merci

A ton service mon +2 :chinois:

 

ça valait le coup d'attendre un peu.

et comment !! ;)

ps: chez moi, la vidéo ne passe pas ?!?

 

@pmk : bravo pour la surprise du jour !

 

Quand est-ce qu'on rote et qu'on pète ?

:D Je ne m'attendais pas à celle-là ! ... mais... à ta convenance !

après transfert au bistrot, si c'est effectivement ce qui est souhaité...

:surpris::confus: euhhhhh... non, c'était pas le but...

Mais bon, si tu nous y convies, on ne refusera pas l'invitation ! :nerveux:

 

edit : la vidéo passe cette fois, je comprends mieux ! ;)

Link to comment
Share on other sites

«Y-a-t-il un avenir pour les plongées après moules/frites ? ».

 

 

ah là là, j'suis déçu, mais déçu

 

 

alors que tout était prêt pour un grand projet, que dis-je une thèse, quelque chose du genre "Etude comparative des bienfaits de la tri-thérapie moules-frites-bière en pré ou post-immersion", voilà-t-y pas un sujet tronqué

 

 

et oui car en cas d' horaires de marée "intelligents" (c'est à dire une pleine mer vers 10-11h00), une plongée au Magouer peut, que dis-je, doit se terminer par une copieuse assiette de moules avec vue imprenable sur le port d'Etel (valable uniquement en saison)

 

 

 

et, pour rester dans le sujet, 2 images faites AVANT moules-frites :D

 

 

P8081601%2520ret1p.jpg

 

 

P8081603%2520ret1p.jpg

Link to comment
Share on other sites

ah là là, j'suis déçu, mais déçu

alors que tout était prêt pour un grand projet, que dis-je une thèse, quelque chose du genre "Etude comparative des bienfaits de la tri-thérapie moules-frites-bière en pré ou post-immersion", voilà-t-y pas un sujet tronqué

et oui car en cas d' horaires de marée "intelligents" (c'est à dire une pleine mer vers 10-11h00), une plongée au Magouer peut, que dis-je, doit se terminer par une copieuse assiette de moules avec vue imprenable sur le port d'Etel (valable uniquement en saison)

 

Yohooo... la claque qu'il me met !!! :eek:

Mais bien évidemment !! Là était le sujet !! :D

Ahhh, une plongée post moules/frites c'est toujours possib', et ça a été démontré, mais une plongée pré moules/frites, c'est tellement plus agréab' ... :hehe:

Link to comment
Share on other sites

Sinon, pour les samedis à vodelée (be) en automne, comme ils ne servent pas de moules, le programme, c'est plutôt ça:

- plongée 40m ( 9° )

- chimay bleu ( 9° )

- plongée 40m ( 9° )

- chimay bleu ( 9° )

Vous noterez que le plongeur y trouve compte en visant une constance des degrés !

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 2
      Je vous mets le message venant du Codep 83 via Facebook   Bonjour : FOP Nous cherchons sur l'aire Toulonnaise et Marseillaise des plongeurs ayant un FOP diagnostiqué après un accident de plongée pour participer à une étude concernant un dispositif médical en cours de validation permettant un diagnostic rapide non invasif et peu onéreux de FOP. Il s'agit de valider la concordance avec les autres moyens diagnostics sur un nombre limité de personnes. Si la confirmation de la concorda
    • 78
      Bonjour  Besoin de vos avis, que pensez vous de ce profil de plongée ?
    • 3
      Bonjour à tous, Voici mon tout premier message sur ce forum 😀   Je m'appelle Océane, j'ai 28 ans et je planifie mon congé sabbatique de 6/8 mois à partir de septembre 2025 avec l'objectif de gagner en compétences sur des sports comme la plongée, le surf et le kitesurf. En gros, redevenir une élève qui apprend sur une ambiance plutôt aquatique.   L'idée serait de partir en Asie du Sud Est et de vraiment "prendre le temps" sur chacun des spots/lieux où j'irai.  
    • 7
      Nous rentrons d’un séjour Plongée en Polynésie. Nous sommes N3 et N4 avec plus de 1 800 plongées. Nous avons contacté Rangiroa Plongée en Mai 2023 pour réserver nos plongées d’avril 2024 (plus de trente plongées). Nous avons alors posé des questions sur le mode de gestion des palanquées afin de nous assurer que nous plongerions dans un groupe avec une expérience équivalente et pourrions faire des plongées « longues », et les tarifs. GAEL nous a répondu par mail que les plongées duraient gé
    • 0
      Plongeurs des niveau 3 et 4, mon épouse et moi avons effectué une trentaine de plongées début Mai 2024 avec Vincent de Kaina Plongée. Vincent est un passionné, cela se sent tout de suite… Présent depuis plus de 20 ans à Fakarava, il connait les passes comme sa poche avec leurs courants…. ainsi que la vie présente. Il fait le tour des pensions pour venir chercher et ramener les plongeurs. Ses moniteurs sont très sérieux et sympas. Il organise parfaitement les palanquées en
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.