Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Pp_y

Membres
  • Posts

    577
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Pp_y

  1. Pas vraiment d'accord. C'est justement ce que tu écris qui me parait trop théorique. Si tu relis le témoignage de @Gaelle64, tu verras qu'elle a malgré tout eu des symptômes d'un accident de désaturation. En théorie, ce que tu écris est valable. Dans la « vraie vie », la désaturation étant ce qu'elle est, avec son lot d'incertitudes, ça se passera comme ça peut se passer. Pour moi le binôme a eu la seule bonne réaction à avoir : il a fait ce qu'il a pu
  2. Ah... Le « percuté à 40 »... appelé aussi très poétiquement « le lâcher de cochons »... Ça mon gars, c'était d'la plongée !
  3. Pour ma part je n'ai ni Dive Rite ou Scubapro qui ne m'ont jamais pas posé aucun problème. Enfin je crois...
  4. Il est normal qu'un bloc un peu dense (c'est le cas d'un 6 L acier par rapport au gabarit d'un enfant de neuf ans) cherche à passer sous le plongeur : c'est comme ça que l'équilibre est le plus stable. Pour contrer cela, le plongeur doit écarter la jambe du côté où il bascule afin que sa palme puisse s'appuyer sur l'eau et lui permette de se redresser, via un coup d'épaule ou de bassin. Comme dit @bardass, sur un enfant de cet âge, pas toujours facile. Tu peux l'aider à travailler cela (en surface pour commencer) en te mettant devant lui, en lui tenant les mains et en lui disant de se pencher doucement d'un côté jusqu'à sentir le point de déséquilibre. À ce moment, il envoie sa jambe sur le côté et essaie de se redresser. Tu relâches les mains au fur et à mesure pour supprimer ton rôle de béquille petit à petit. En balade sous l'eau, le fait de garder les jambes un peu écartées donnera plus de stabilité et regarder devant lui et pas en bas pourra l'aider. Tu peux aussi, plutôt que ce soit toi qui le tiennes, lui faire tenir ton bras que tu auras tendu à l'horizontale à côté de toi. Ça pourra lui apprendre progressivement à gérer son équilibre. D'autres pistes ? - pas de plombs de cheville, qui n'apporteront rien si ce n'est le mettre en position verticale (bof) - une stab plus petite ? Même une xxs peut être trop grande, des fois. - une bouteille plus petite et/ou moins dense ? Une 6 L parait petite à nous adultes, mais ne l'est plus du tout sur un enfant de neuf ans - pour un adulte, je te dirais des palmes plus grandes/larges ; pour un enfant de petit gabarit, pas nécessairement - enfin ma piste préférée : l'équiper en sidemount avec 2 x 3 L. Si tu choisis le bon harnais de side, il pourra même le garder en grandissant ! J'espère que ça t'aidera ; en attendant, bonnes plongées et gaffe quand même, notamment si tu ne le tiens pas : à cet âge-là , des réactions imprévisibles sont toujours possibles.
  5. Les fiches infos de Plongée Plaisir pourront peut-être t'aider.
  6. Oui, bien sûr, un tel plongeur aura des facilités et cela permettra de se concentrer sur le sidemount lui-même et d'approfondir certains points. Pour rebondir sur ce qui est dit au-dessus, le sidemount, comme le frog-kick, le concept du trim... sont uniquement des outils, créés et améliorés en vue de pratiquer certains types de plongées. Ce qui est dommage, c'est que leur origine les étiquette « Tek » pour beaucoup de personnes qui confondent parfois les causes et les conséquences : on fait du frog-kick, alors on est tek ; on plonge en sidemount, alors on est tek... Alors que le sidemount est la conséquence de certaines plongées, et peut aussi être utilisé pour des plongées moins « engagées » comme on dit. Je suis persuadé que cette configuration, avec ses avantages et sa glisse, s'adapte parfaitement à la plongée loisir « à la française » et aux plongées profondes qui vont parfois avec. Certes, on a toujours fait et on fait (plus ou moins) très bien sans. Mais pour rester dans l'analogie avec les outils, on peut serrer une vis (ou un écrou, ou un boulon - spécial dédicace à @nics ) toute sa vie avec une clé à molette. Et puis un jour on utilise une clé plate !
  7. Exactement Laurent, et je dois dire qu'en tant que formateur, le sidemount est pour moi très plaisant à enseigner pour deux points : - apprendre aux plongeurs une nouvelle façon de plonger (le sidemount lui-même) - en profiter pour leur enseigner de nouvelles techniques pas forcément connues en « loisir » (bien que je me définisse moi-même comme un plongeur plus « loisir » que « tek », là, on est à la frontière des deux) et perfectionner ainsi certains points importants à mes yeux.
  8. Exactement, et en structure (appelée officiellement EAPS), il y a obligation d'assurer les pratiquants en RC : voir ici qui mène à ça.
  9. Merci @bla69 pour ce CR ! Ça fait plaisir et ça rappelle des souvenirs. J'espère comme @bardass que tu as pu pratiquer depuis ou que tu pourras cet été !
  10. Robert, Larousse et mon prof de méca d'il y a bien longtemps ne sont pas d'accord avec toi... (et même Wikipédia !) Après, ptêt' qu'en Suisse, c'est différent...
  11. Beaucoup de manomètres plongée sont fabriqués en Italie (exemple ici, de mémoire ceux distribués par AQL aussi). On pourrait supposer que ce soit le cas aussi de manos de surface, comme le dit @DuboisP (mais ça reste une supposition).
  12. Et du coup, comme vis + écrou = boulon, on doit écrire un·e boulon ?
  13. Des nouvelles en cette fin de semaine... Ce matin à Cassidaigne (devant Cassis), eau à 17° à 35 m, 20° en surface, bonne visibilité, pas de courant. Des conditions de mer difficiles, tumultueuses, dantesques ! ... avec en prime un banc de dauphins croisé au retour.
  14. Après, si tu veux te la faire vintage, tu peux aussi aller commander la pièce chez un revendeur Aqualung/Apeks - vu ta localisation, tu devrais en trouver un facilement. Bon, faut juste qu'Aqualung l'ait en stock... Ça se faisait à une époque... mais il y a longtemps, biiiiiennn longtemps !
  15. Oui, j'ai voulu jouer au jeune... Et du coup, oui, je suis malade maintenant ! C'est quoi tous ces chiffres inférieurs à 10 ???? C'est la profondeur, c'est ça ? Bon sinon la barbapapa commence à arriver...
  16. J'ai survécu à ma combinaison humide cet après-midi à La Ciotat avec 18 °C - bon, d'accord, pas profond, 12 m maxi... Je tâcherai de donner des nouvelles d'ici la fin de la semaine.
  17. @whodive et @emmanuelC, je ne peux répondre que partiellement à vos questions car je ne suis ni à Marseille, ni à la frontière du 06, mais entre les deux (ouest Var) ! Mais je peux vous dire que cette semaine les conditions étaient plutôt bonnes, avec un léger flux d'est qui a bien réchauffé l'eau : 19° en surface, 17-18 ° vers les 30 m. Je me prépare psychologiquement à repasser en humide mais ça dépendra de l'évolution cette semaine (un peu de vent est prévu). La visi s'est bien améliorée et, ici, pas (encore...) de « barbapapa ». Peut-être que @Jeff__06 pourra nous en dire plus pour le 06 ?
  18. Ben c'est simple ! Le niveau 3, il veut connaitre ses paliers, donc il a un ordi. C'est un ordi ... un ordi ; voila quoi. Alors que le niveau 4, lui, il veut connaitre ses paliers, ben il a un ordi. Mais c'est pas pareil. Tu vois, c'est un ordi, mais il est niveau 4. Nan mais c'est pas comparable...
  19. My two cents : comme tu le remarques toi-même, tes blocs sont un peu bas. On est plus dans l' « undermount » que dans le sidemount Normalement, l'utilisation d'un sandow en version « loop » avec robinets à ergots, que ce soit en boucle classique (accrochée dans le dos du harnais) ou mini-loop (comme toi), a pour but de faire effectuer une rotation au bloc pour le plaquer au plongeur. Là, ce n'est pas évident à voir sur les photos (je n'arrive pas bien à voir comment sont positionnés tes mousquetons du bas des blocs), mais j'ai l'impression que ton sandow manque de tension pour donner cette rotation (ou qu'il est trop souple). D'autre part, tu utilises donc la version « mini-loop » de Tom Steiner dont nous avons parlé plus haut. Je pense que cette technique positionne les blocs plus bas que le loop classique. C'est normal : dans un loop classique, le sandow est accroché dans le dos et tire donc le bloc en direction de l'arrière du plongeur, alors qu'en mini-loop, il le tire sur la bretelle d'épaule. Donc cette technique + les sandows pas assez tendus = blocs trop bas. SI tu peux, je te conseillerais de faire un essai avec un bungee loop classique : boucles de sandow 6 mm de la bonne longueur attachées dans le dos, et mousquetons dans l'alignement de l'ergot. Tu peux très bien ajouter ces éléments pour tes essais sans retirer le reste ; ça fera un peu bazar (ça sert à ça, les essais) mais ça te permettra de comparer les deux dans une même plongée.
  20. Le corps du plongeur a été retrouvé aujourd'hui https://www.varmatin.com/faits-divers/le-corps-du-plongeur-disparu-depuis-samedi-retrouve-a-cavalaire-686396
  21. Moi j'aurais plutôt dit « parachutiste » que « banane », mais bon... Sidemounteux : Parachutiste : Banane : C'est quand même un peu plus flatteur...
  22. Je veux pas (du tout) le voyage mais je veux bien participer au jeu ! Moi je dirais qu'on peut dire du forumeur en question que parfois, ses Posts envoient Du bois ! Non ?
  23. Pour essayer de répondre à la question de @PlongeurSDF ... On peut dire qu'il y a différentes catégories de blocs : - les blocs « super-légers dans l'eau », typiquement les blocs alu comme S80, 7l ou des blocs carbone. Super agréables dans l'eau, super agréables à manipuler dans l'eau, très très utilisés partout (les alu). Inconvénients : nécessitent du plomb, ce qui peut rapidement entrainer des lestages assez élevés en config eau froide (étanche + sous-vêtement épais), et les S80 sont tout de même assez lourdes et encombrantes hors de l'eau - les blocs « légers dans l'eau », comme les 7,5 L, 8,5 L, 10 L, 12 L longs dont le rapport poids-volume est proche de 1, comme le dit @nics. Un poil moins légers dans l'eau (donc moins la sensation de flotteurs que des blocs alu par exemple) mais ils restent tout de même très agréables. Un peu moins de plomb nécessaire que pour des blocs alu. - les blocs « lourds dans l'eau » comme des 10 L qui pèsent 12,5 kg, ou des 12 L longs de 14,5 kg. C'est clairement beaucoup moins fun à manipuler dans l'eau (c'est même assez pénible, je trouve). Une fois en place sur le plongeur, ça marche quand même. Ce genre de bloc est utilisé régulièrement par des plongeurs en eaux froides avec étanche car ils permettent d'enlever du plomb. À titre personnel, je trouve ça bien moins agréable que les catégories précédentes et je préfère largement mettre un peu plus de plomb bien réparti sur moi qu'avoir deux enclumes sur les côtés. Ce qui va surtout jouer sur des blocs aciers lourds « classiques », c'est le ratio longueur-diamètre. Un 15 L de 18 kg, (bof mais) pourquoi pas (fois deux pour de la plongée loisir classique, ça va être légèrement surdimensionné !). Mais un 12 L court, je n'imagine même pas ! C'est large et court donc à mon avis très moyen comme sensations. Pour revenir au sujet, oui, selon les coins, les plongeurs sidemount et les blocs qui vont avec ne sont pas forcément courants dans les structures. En France par exemple, beaucoup achètent leurs blocs. Mais... les temps changent...
  24. J'utilise (et le centre où je travaille aussi) ce genre de caisses, de chez Auer Packaging Les pleines pour transporter le matériel mouillé dans la voiture par exemple, les ajourées pour le faire sécher ou sur le bateau (il est prévu pour). C'est assez costaud, je trouve - bon, faut pas non plus jeter un bloc dessus. Côté voiture, la Twingo avale 4 S80 et trois caisses comme ça (voire quatre), banquette rabattue, avec deux personnes donc. Sinon, c'est le Tourneo de Madame, cinq places et un coffre gigantesque ; le top.
×
×
  • Create New...