Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Pp_y

Membres
  • Posts

    601
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by Pp_y

  1. Étant un petit peu de la partie et @aquanaut n'étant pas toujours devant P.com, je me permets d'intervenir histoire d'apporter quelques précisions et de répondre à certains commentaires de ce fil qui s'auto-alimente de façon... surprenante Le bi qui a disparu date de 2021 ou 2022 et celui qui a été retrouvé (en photo dans le premier post) de 2014 ; pas tout à fait la même date. Ils sont quasi identiques à la différence des fixations de stab : celui qui a disparu n'a pas de fixations à poste donc le plongeur qui l'a récupéré devrait se rendre compte de son erreur quand il voudra monter sa stab... Mais quand ? Le but du fil est simplement de donner de la visibilité à la recherche, des fois que le propriétaire du bloc, ou une de ses connaissances passe sur le forum et reconnaisse le bi. Bien sûr qu' @aquanaut cherche également dans les fiches de sécurité en croisant avec l'emprunt ou non d'un bloc. Mais éplucher quasiment quatre semaines de plongées en saison d'un centre de taille moyenne, ça prend un peu de temps, d'autant que le centre continue de tourner et qu'il faut bien qu'il fasse aussi son boulot de patron Alors autant essayer en même temps d'autres canaux de recherche pour maximiser les chances de retrouver le propriétaire du bloc. Juste en passant, je l'ai lu quelque part dans le fil, penser que le gonfleur peut se souvenir du propriétaire du bloc ben heu... Non, désolé, autant je (puisque je suis un des gonfleurs du centre) peux me souvenir des plongeurs que j'ai vus, également des blocs des plongeurs réguliers du centre, autant non, je n'arrive pas à me rappeler tous les blocs que je gonfle en saison. Mémoire de poisson rouge ou grand âge, je ne sais pas, mais non, pas possible. En tous cas, pas la peine de s'exciter, ce n'est à mon avis qu'une question de temps, l'affaire sera un jour résolue ! Merci à ceux qui apportent des idées ou suggestions constructives et merci aux autres également ; c'est rigolo. Bonnes plongées !
  2. Tu peux effectivement décaler le mousqueton de quelques degrés vers l'arrière du bloc (i.e. à l'opposé de la sortie d'air) pour compenser le diamètre plus petit du 8,5 L
  3. pour les 8,5l Roth, qui font effectivement environ 8,5 kg / fût. Et les plongeurs que je connais qui y sont passés ne le regrettent pas non plus. Comme le dit @El_TiTeP, ils sont très agréables hors de et dans l'eau et en bonus ont une pression de service de 230 bars. Seul bémol parfois entendu, ils sont longs. Mais vu ton gabarit, ça ne devrait pas poser de problème particulier.
  4. J'avais le souvenir d'un épisode similaire de mortalité des gorgones en 1998 ; en fait c'était en 1999. Une publication trouvée sur le web en parle. Certes... Mais c'est quand même triste et rageant à la fois d'observer cela et de se sentir totalement impuissant, comme avec ces fichues algues barbapapa qui reviennent annuellement ou bien avec les grandes nacres décimées fin 2018.
  5. @Norman76, lorsqu'on parle de « respirer par le ventre », c'est imagé. Ce sont bien les poumons qui se remplissent d'air. En fait on contracte le diaphragme, ce qui augmente le volume des poumons, y crée une dépression et y fait rentrer l'air. C'est cette contraction du diaphragme qui fait gonfler le ventre, d'où l'expression. En respirant avec « le haut du corps » (les épaules), on mobilise d'autres muscles au niveau des côtes entre autres, qui permettent de faire rentrer un plus gros volume d'air dans les poumons. C'est normalement la respiration qu'on peut utiliser lorsqu'on fait un effort cardio pour augmenter l'apport en oxygène aux muscles qui travaillent. Nul besoin de cela lorsqu'on se balade tranquille en plongée. @Scubaphil me corrigera si j'ai écrit des bêtises
  6. Un petit smiley histoire de ne vexer personne... Je suis sûr qu'il y a un peu plus d'un siècle, quand l'automobile a commencé à remplacer les calèches, charrettes et autres véhicules tirés par des chevaux, le même genre de débat a dû avoir lieu... J'imagine les remarques et conversations : « L'automobile ? Pouah ! Ça pollue et ça pue ! - Et le crottin des chevaux de ta calèche, tu crois qu'il sent bon ? » « Ah ça, je n'irais pas stocker ces automobiles et leur essence dans ma grange ! Vous imaginez le risque d'incendie ? » « Vous êtes marrants avec votre mélange d'essence pour vos autos, là. Mais aujourd'hui, vous le trouvez où ? Alors qu'on a du foin à tous les coins de rue ! » « On veut nous imposer ces automobiles ! - Oui ! Je suis sûr que c'est un coup de MM. de Dion et Bouton ! » « Vous avez vu dans le journal ? La Jamais Contente a dépassé les 100 km/h ! - Ah oui, j'ai vu ! Et c'est une voiture électrique ! C'est sûrement ça, l'avenir... » Toute ressemblance...
  7. Je ne connais pas le Triton. Par contre, en CO, je m'amuse parfois à desserrer légèrement les lèvres de l'embout ce qui met le deuxième étage en (faible) débit continu. En « ouvrant le passage vers le nez » (détente complète des voies aériennes supérieures, pas facile à expliquer !), l'air se met à sortir tout seul par celui-ci. J'ai déjà vu des plongeurs faire ça de façon involontaire. Peut-être que le positionnement ventral du Triton lié à un réglage pas optimal de celui-ci a occasionné une légère surpression qui a provoqué ce phénomène ? Question aux « Tritonneux » : quels réglages sont possibles sur la position du Triton ?
  8. Il est intéressant de comparer les vitesses préconisées dans la notice de l'Aladin Pro, dont tu montres un extrait, avec celles indiquées dans la notice du successeur du successeur du successeur de son successeur (ouf !), le Galiléo G2
  9. Tu peux avoir des blocs en acier lourds dans l'eau (ex : 12 l long de 14,5 k) ou bien des blocs acier légers dans l'eau (12 l long de 12.5 kg comme ceux de @val74700 ) qui sont un peu plus lourds en plongée que des S80 (environ 1 kg de plus à vide) mais restent très agréables. Par chez nous ça permet de réduire un peu le lestage, tout en en profitant pour avoir plus de gaz (ce sont des 230 b). Après, il est vrai des blocs alu facilitent pas mal l'entretien et évidement si tu n'as pas besoin de lest avec tes 2S80, l'intérêt se réduit un peu...
  10. J'utilise également la même méthode que toi, @Nemo83. Comme dit @bardass, ça dépend du placement du mousqueton en bas. Et ça dépend aussi des robinets qu'on utilise (symétriques ou non, avec ou sans ergot) et de la façon dont on souhaite positionner les 1ers étages et/ou les volants des robinets. En gros, on peut faire un peu comme on veut du moment que le résultat est conforme à ce qu'on souhaite avoir Ça donne une gymnastique mentale bien sympathique à faire quand on n'a pas toujours le même matériel Si tu as un lien vers la vidéo, je suis aussi preneur.
  11. Pp_y

    Bonjour

    Bonjour et bienvenue @MR94 ! Il me semble bien que l'on s'est croisés quelques fois (voire un peu plus !) dans le coin...
  12. J'avais déjà posté les photos sur un fil du même genre : les bacs de chez Auer Packaging. Les bacs pleins pour transporter le matériel mouillé dans la voiture, les ajourés pour le faire sécher (en posant au-dessus du bac plein pour ne pas mettre de l'eau partout). Ça a l'inconvénient de ses avantages : ça contient du matériel, mais ça prend de la place à stocker (on ne peut pas le replier ou le tasser comme un sac).
  13. De mémoire c'était plutôt un 15 L ancienne génération de 21 kg... avec une stab de voyage. Mais là on est un peu HS, pardon @backslash
  14. @berny a tout dit ; merci à lui. J'ajouterais deux choses : - l'ANMP, par exemple, conseille à ses adhérents de demander un certif. même si ce n'est pas obligatoire, au titre d'une obligation de moyens. À discuter ?... - que dans le coin où je travaille (Var), 95% des plongeurs formés en France présentent spontanément un certificat médical (et souvent aussi une licence... qui n'a aucun intérêt en structure commerciale) alors que, fort logiquement, les plongeurs formés à l'étranger et/ou des plongeurs étrangers n'ont pas souvent ce « réflexe ». Dans ce cas, c'est au responsable de la structure de décider. Et, là encore comme l'a dit @berny, un questionnaire-type comme on en trouve chez PADI ou IANTD peut être intéressant (et se trouve facilement en anglais, allemand ou autre...).
  15. Back to the 90's (voire 80's). Dommage ! Et encore plus dommage qu'un moniteur DEJEPS validé récemment ne soit pas plus à la page que ça - après il est vrai que ça ne veut rien dire car un « vieux MF » peut devenir DE sans revoir quoi que ce soit au niveau pédagogie. Perso pour les validations N2 ou N3, c'est questionnaire en rapport direct avec la pratique. Les questions, ouvertes, se font par écrit, ce qui peut parfois poser problème aux personnes n'ayant pas l'habitude de s'exprimer ainsi. Une discussion post-questionnaire ou un QCM permet de régler le problème.
  16. Merci ! Profite bien de ta combi... dans des eaux moins chaudes sans doute !
  17. Salut Vincent, Merci pour le CR et les vidéos (magnifique, le dauphin !). Et belle étanche Question justement, un peu HS peut-être : peux-tu nous dire ce que tu avais comme vêtement sous ton étanche (et pour quelle température) ? Et quel lestage emportais-tu ? Merci !
  18. C'est ça (photo de l'intérieur de la combi, je précise au cas où... )
  19. Pas vraiment d'accord. C'est justement ce que tu écris qui me parait trop théorique. Si tu relis le témoignage de @Gaelle64, tu verras qu'elle a malgré tout eu des symptômes d'un accident de désaturation. En théorie, ce que tu écris est valable. Dans la « vraie vie », la désaturation étant ce qu'elle est, avec son lot d'incertitudes, ça se passera comme ça peut se passer. Pour moi le binôme a eu la seule bonne réaction à avoir : il a fait ce qu'il a pu
  20. Ah... Le « percuté à 40 »... appelé aussi très poétiquement « le lâcher de cochons »... Ça mon gars, c'était d'la plongée !
  21. Pour ma part je n'ai ni Dive Rite ou Scubapro qui ne m'ont jamais pas posé aucun problème. Enfin je crois...
  22. Il est normal qu'un bloc un peu dense (c'est le cas d'un 6 L acier par rapport au gabarit d'un enfant de neuf ans) cherche à passer sous le plongeur : c'est comme ça que l'équilibre est le plus stable. Pour contrer cela, le plongeur doit écarter la jambe du côté où il bascule afin que sa palme puisse s'appuyer sur l'eau et lui permette de se redresser, via un coup d'épaule ou de bassin. Comme dit @bardass, sur un enfant de cet âge, pas toujours facile. Tu peux l'aider à travailler cela (en surface pour commencer) en te mettant devant lui, en lui tenant les mains et en lui disant de se pencher doucement d'un côté jusqu'à sentir le point de déséquilibre. À ce moment, il envoie sa jambe sur le côté et essaie de se redresser. Tu relâches les mains au fur et à mesure pour supprimer ton rôle de béquille petit à petit. En balade sous l'eau, le fait de garder les jambes un peu écartées donnera plus de stabilité et regarder devant lui et pas en bas pourra l'aider. Tu peux aussi, plutôt que ce soit toi qui le tiennes, lui faire tenir ton bras que tu auras tendu à l'horizontale à côté de toi. Ça pourra lui apprendre progressivement à gérer son équilibre. D'autres pistes ? - pas de plombs de cheville, qui n'apporteront rien si ce n'est le mettre en position verticale (bof) - une stab plus petite ? Même une xxs peut être trop grande, des fois. - une bouteille plus petite et/ou moins dense ? Une 6 L parait petite à nous adultes, mais ne l'est plus du tout sur un enfant de neuf ans - pour un adulte, je te dirais des palmes plus grandes/larges ; pour un enfant de petit gabarit, pas nécessairement - enfin ma piste préférée : l'équiper en sidemount avec 2 x 3 L. Si tu choisis le bon harnais de side, il pourra même le garder en grandissant ! J'espère que ça t'aidera ; en attendant, bonnes plongées et gaffe quand même, notamment si tu ne le tiens pas : à cet âge-là , des réactions imprévisibles sont toujours possibles.
  23. Les fiches infos de Plongée Plaisir pourront peut-être t'aider.
  24. Oui, bien sûr, un tel plongeur aura des facilités et cela permettra de se concentrer sur le sidemount lui-même et d'approfondir certains points. Pour rebondir sur ce qui est dit au-dessus, le sidemount, comme le frog-kick, le concept du trim... sont uniquement des outils, créés et améliorés en vue de pratiquer certains types de plongées. Ce qui est dommage, c'est que leur origine les étiquette « Tek » pour beaucoup de personnes qui confondent parfois les causes et les conséquences : on fait du frog-kick, alors on est tek ; on plonge en sidemount, alors on est tek... Alors que le sidemount est la conséquence de certaines plongées, et peut aussi être utilisé pour des plongées moins « engagées » comme on dit. Je suis persuadé que cette configuration, avec ses avantages et sa glisse, s'adapte parfaitement à la plongée loisir « à la française » et aux plongées profondes qui vont parfois avec. Certes, on a toujours fait et on fait (plus ou moins) très bien sans. Mais pour rester dans l'analogie avec les outils, on peut serrer une vis (ou un écrou, ou un boulon - spécial dédicace à @nics ) toute sa vie avec une clé à molette. Et puis un jour on utilise une clé plate !
  25. Exactement Laurent, et je dois dire qu'en tant que formateur, le sidemount est pour moi très plaisant à enseigner pour deux points : - apprendre aux plongeurs une nouvelle façon de plonger (le sidemount lui-même) - en profiter pour leur enseigner de nouvelles techniques pas forcément connues en « loisir » (bien que je me définisse moi-même comme un plongeur plus « loisir » que « tek », là, on est à la frontière des deux) et perfectionner ainsi certains points importants à mes yeux.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.