Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    Ce matin j'ai givré....les deux premiers étages !

    Et ça, juste avant la mise à l'eau !

     

    Flashback :

    Samedi je pars me faire une petite plongée solo à St Disdille. Je pars de chez moi le matin, il fait dans les - 5°C. Je charge le matos juste avant de partir, le passant du garage au coffre. Une heure de route.

    J'arrive sur site. -3°C dehors, du vent...ça caille. Des vagues...conditions moyenne mais bon, j'y vais.

    Une petite plongée tranquillou : Tour des épaves entre 20 et 30 mètres, puis retour dans la zone des 5 mètres pour faire des exo "sout" (V-Drill, S-Drill, déroulé du fil, pose de jump, suivi "blind", etc...).

    Plongée de 65 minutes dans une eau à 6°C. RAS.

     

    Je retourne gonfler au Vieux Campeur et vais chez ma chérie qui habite à Thonon. Le matos reste dans le coffre de la voiture. Il fait froid, températures négatives.

    Vers 19h00 je retourne à la voiture, j'ai oublié les lampes que je dois charger pour la plongée du dimanche matin.

     

    Là, surprise...ma wing est gonflée à bloc et je n'ai que 180 bars ?!  Je ne comprends pas bien, pourtant mes robinets sont fermés ! Je vide, je verrai bien demain matin.

     

    Dimanche matin, rendez-vous à 9h00 (ce matin donc).

    Six minutes de trajet en voiture pour être sur site.

    Ca caille toujours autant (-3°C), y'a du vent...

    En sortant le bloc du coffre, l'impression que la wing est à nouveau gonflée et je n'ai plus que 160 bars ?!!!

     

    On revoit à la baisse l'objectif, mais bon, avec 160  bars dans un bi12, y'a déjà de quoi faire, même s'il fallait plus pour faire ce qu'on avait prévu.

    Préparation, mise à l'eau et là, direct, avec l'aide des vagues, mon secours se met à fuser....et refuse obstinément de s'arrêter.

    On décide de stopper....les mauvais signes ne sont pas encourageant.

     

    Je ferme le robinet et on sort.

     

    Sur le bord, on s'aperçoit que le premier étage est complètement gelé. Et dès que j'ouvre le robinet, ça part à donf'.

    Par acquis de conscience j'essaie avec l'autre détendeur : Même résultat...ça par direct en freeflow, premier étage gelé  !

     

    Première fois que ça m'arrive, pourtant je plonge souvent en hiver (samedi dernier en sout' à 900 mètres dans la neige, juste avant noël dans une eau à 3°C, etc....)

     

    Il semblerait qu'avoir laissé les blocs toute la nuit dans la voiture, gréés et mouillés de la plongée de la veille, avec une température extérieure d'environ -5°C fût "fatal".

     

    C'est ma conclusion.

     

    Vos avis ?

     

     

    A j'oubliai.

    Ce soir en déchargeant le matos dans le garage, nouvel essai...et nouveau freeflow, mais cette fois-ci en tapant le second étage ça s'arrête.

     

    Du coup je me demande si ce n'est pas le second étage qui a gelé dans le coffre ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 41
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Lac Leman-> France Lac de Genève-> Helvetie St Disdille est en France, sauf à ce que les furieux guerriers du pape nous aient envahis.

    Et éviter les copines givrées, ça finit toujours par fuser. 🤭

    ça va pas la tête ou bien 😛   On va pas filer notre lac aux genevois quand même.   Il n'y a que sur les carte internationales qu'il est écris Geneva Lake.   J'avais trouv

    Posted Images

    1er ou 2e, peu importe : la nuit par des températures négatives alors qu’ils sont déjà mouillés, ce n’était pas la meilleure idée pour tes détendeurs.

    idem pour tes futs et l’air à l’intérieur : si la pression a baissé de 20b, c’est bien parce que l’air dans les blocs a pris un hon coup de froid

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Un classique, je me suis fait avoir ya 2 ans avec tous le matos mouillé dans le coffre en Belgique.

    Le lendemain, tout le matos pris dans la glace, collé dans le coffre, on a eu du mal à le décoller.

    Après, bah impossible de démonter les détendeurs, ça c'est fini avec un retour à la loc où on était pour mettre dans une baignoire d'eau chaude tout ça pour dégeler avant d'y retourner :aga:

    Depuis, je suis plus méfiant avec le matos dans le coffre l'hiver :D

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est clair que  c'était pas une super idée par ces températures...je le saurait désormais. C'est en forgeant..toussa toussa 😄.

    Si ça peux servir à d'autres...ça sert à ça 😉

    saurais...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 1 minute, iove a dit :

    Depuis, je suis plus méfiant avec le matos dans le coffre l'hiver :D

     

     

    Euh Perso hier soir le matos dans la voiture pas gréé hein....  -3 en partant aucun soucis au montage, ni en  plongée.

     

    Bon après le matos est stocké dans le garage donc la T° descend aussi sous 0

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ré-essaye en laissant ta voiture dehors par ce genre de température, je te garantie que tu auras un stock de glaçon dispo pour l'apéro le lendemain :D

     

    IMG_0986_small.thumb.jpg.06dd094f4a0845f9efcd2b0fe5d09c5b.jpgIMG_0990_small.thumb.jpg.b61fe4a19209fa9f4f30c6d6b3c943c9.jpgIMG_0993_small.thumb.jpg.5b7f6a0545f216ea9fbd87d7ed2048bd.jpg

     

    Bref, tu te fais avoir 1x, pas 2 :aga:

    Par contre @val74700, bravo, t'as réussi à faire givrer également les détendeurs, nous on avais pas eu ce soucis :D

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, val74700 a dit :

     

    Il semblerait qu'avoir laissé les blocs toute la nuit dans la voiture, gréés et mouillés de la plongée de la veille, avec une température extérieure d'environ -5°C fût "fatal".

     

    C'est ma conclusion.

     

    Vos avis ?

     

     

    C'est commun, de votre côté de l'Atlantique, de laisser les blocs dans la voiture, valves ouvertes???

     

    Il y a 2 heures, val74700 a dit :

     

    En sortant le bloc du coffre, l'impression que la wing est à nouveau gonflée et je n'ai plus que 160 bars ?!!!

     

    On revoit à la baisse l'objectif, mais bon, avec 160  bars dans un bi12, y'a déjà de quoi faire, même s'il fallait plus pour faire ce qu'on avait prévu.

    Préparation, mise à l'eau [...]

     

    Je ne veux pas paraître pour un pépère-la-virgule, mais à mon humble avis, c'est assez "particulier" de ne pas trop comprendre ce qui s'est passé avec son équipement pour que la wing se gonfle seule et qu'il manque plusieurs dizaines de bars aux blocs ET, malgré tout ça, décider de plonger.

    C'est l'attitude d'un gars qui se magasine un rapport de coroner... 

     

    Bref, fait gaffe avec ce genre de mauvais réflexes, @val74700. :) 

     

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, whodive a dit :

    quand je te lis je comprends que tu stock ton matos gréé avec les robinets ouverts dans un coffre...

     

    c'est bien ça ?

     

    il y a 33 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    C'est commun, de votre côté de l'Atlantique, de laisser les blocs dans la voiture, valves ouvertes???

     

     

    Il me semble bien lire que non...

     

     

    Il y a 2 heures, val74700 a dit :

    Là, surprise...ma wing est gonflée à bloc et je n'ai que 180 bars ?!  Je ne comprends pas bien, pourtant mes robinets sont fermés ! Je vide, je verrai bien demain matin.

     

     

    En tous cas merci pour le retour d'expérience, @val74700, très intéressant pour un plongeur du Sud comme moi. 😉

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    À moins qu'un lutin malveillant ne soit entré dans le coffre de sa bagnole et ait gonflé à la bouche sa wing, il appert que ses valves étaient ouvertes ou, au mieux, mal fermées...

    Ceci étant dit, ce qui est important ici, à mon sens, c'est qu'on ne plonge pas avec un équipement qui montre des signes de "malfunctions"...

    Ça devrait d'ailleurs être une règle cardinale en plongée et ça aurait sauvé plusieurs vies si ça avait été suivi par tous.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 6 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    À moins qu'un lutin malveillant ne soit entré dans le coffre de sa bagnole et ait gonflé à la bouche sa wing, il appert que ses valves étaient ouvertes ou, au mieux, mal fermées...

     

    en effet

     

    il y a 52 minutes, Pp_y a dit :
    Il y a 3 heures, val74700 a dit :

    Là, surprise...ma wing est gonflée à bloc et je n'ai que 180 bars ?!  Je ne comprends pas bien, pourtant mes robinets sont fermés ! Je vide, je verrai bien demain matin.

     

     

     

    les robinets sont peut être bons à réviser.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 8 heures, iove a dit :

    Ré-essaye en laissant ta voiture dehors par ce genre de température, je te garantie que tu auras un stock de glaçon dispo pour l'apéro le lendemain :D

     

    Je t'assure que je fais toujours comme cela. Le matos est dans la voiture depuis la veille NON monté bien sur. Bon en arrivant sur site il s'est réchauffé pour le montage .

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    De part ma petite expérience , matos préparé dans le coffre de la voiture la veille , garage fermé mais pas isolé juste des tuiles. Robinet fermé détendeur purgé, je met sous pression qu'une fois les blocs dans l'eau cela m'évite les surprises de mise en débit continue et depuis RAS.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Stockage du matériel au sec, montage du scaphandre en dernier sur site, une fois le vêtement enfilé et apprêté. Puis immersion du scaphandre au plus rapidement, et ventilation dans les gamelles seulement une fois sous l’eau. Entre deux plongées, dégréer le matériel et stockage en lieu sec et suffisamment chaud pour le sécher. Ce qu’on enseignait en 1980, et que l’on enseigne (normalement) encore depuis .

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Alors...

     

    Les robinets étaient fermés dans le coffre. Un fuite à un robinet ? Pas impossible...je vais vérifier ça (pi d'façon c'est bientôt les TIV). Possible aussi qu'en "jetant" le bloc dans le coffre, un robinet se soit légèrement ouvert ? Ou que le gel l'ai empêché de se fermer correctement ? Bref...

     

    Si d'aventure effectivement c'est le cas, et que tout était mouillé et froid dans le coffre, pas impossible non plus que l'inflateur est gelé, et donc éventuellement légère perte de gaz dû à la fuite du robinet plus gel égal gonflage de la wing.

    Une supposition hein...'faut que je vérifie.

    D'ailleurs on avait l'intention de le faire lors de la mise à l'eau (bubble check). Pas eu le temps 😜.

    Si c'était ça, je tablais sur la chaleur de l'eau pour tout remettre d'aplomb. Apparemment ce fût une erreur. On apprend de ses erreurs (sauf Nico', superplongeur).

     

    Nico', on partait avec deux bi12, un S80 de 50 %, un 7 litres de 60% et un 7 litres d'oxy'.

    A la base on partait pour une profonde. Dès le parking on a décidé de revoir notre plan et de se limiter à 40, et d'aviser en fonction du bubble. Au pire du pire, on restait à 20 mètres pour une p'tite balade.

    Et si vraiment mon bloc partait en couille, je pouvais soit faire mumuse à respirer en ouvrant/fermant mon robinet, soit prendre le secours de mon buddy, soit me rabattre sur le S80 de 50%. Procédures connues et auquel je m'entraîne régulièrement (pas plus tard que la veille). 

     

    Au final, on n'a pas plongé, donc oui Nico', tu es un pépère-la-virgule, en plus d'être d'une arrogance et d'une suffisance sans nom !

    Monsieur je sais tout et je fais tout parfaitement.

     

    il y a 5 minutes, berny a dit :

    Stockage du matériel au sec, montage du scaphandre en dernier sur site, une fois le vêtement enfilé et apprêté. Puis immersion du scaphandre au plus rapidement, et ventilation dans les gamelles seulement une fois sous l’eau. Entre deux plongées, dégréer le matériel et stockage en lieu sec et suffisamment chaud pour le sécher. Ce qu’on enseignait en 1980, et que l’on enseigne (normalement) encore depuis .

    Sauf que là, je ne rentrai pas chez moi, et que dans le studio de ma chérie, un bi12, une S80, une 7 litres, la caisse de matos et le sac de la combi et des sous-vêtements, le tout mouillé, ça aurait fait, comment dire...désordre :D.

     

    Note pour plus tard : Ne pas dormir chez elle la veille d'une plongée par température extérieure négative :petard:

     

     

    Et comme je suis un jeune plongeur, ben, j'fais encore des erreurs (moi...) !

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...